Notre aventure lactée // nos débuts… et puis 16 mois.

Ella et moi

Cette semaine c’est  la semaine mondiale de l’allaitement maternel alors j’avais envie de vous partager un petit bout de mon expérience par ici. Allaiter a toujours été mon souhait. Pendant ma grossesse et avant, j’ai beaucoup entendu/lu des récits de Mamans allaitantes qui racontaient les difficultés que cela génère. Douleurs, crevasses, pic de croissance, montée de lait, manque de lait, lait pas assez nourrissant… Bref, j’en ai beaucoup entendu au point à m’en stresser à la fin de ma grossesse. « J’espère y arriver », « J’espère passer au delà de la douleur des crevasses », « j’espère que j’aurais assez de lait » …

Voulant mettre toutes les chances de mon côté vers ma réussite lactée, je me suis tout de suite bien équipée… (je vous en parle dans un prochain billet. Certains « compagnons » m’ont servit plus que d’autres, en tout cas, je partage avec vous cette merveilleuse aventure que l’on vit depuis 16 mois maintenant.

Pour changer un peu, je vous parle de mes débuts tout en douceur et je conçois bien la chance que j’ai eu. Depuis la première tétée, je n’ai jamais eu AUCUNE crevasse. J’ai eu des petits suçons mais aucune crevasse. Je tiens à rassurer les futures Mamans qui hésitent encore… mon expérience ne vaut pas non plus pour tout le monde, mais enfin ça change un peu des récits décourageants… Ici c’est mon petit chez moi ma petite bulle, je ne vous mens pas, je vous dis juste ce que j’ai vécu, et j’ai plutôt bien envie de dire que c’est comme tout, comme la grossesse, comme l’accouchement etc… La gestion de la douleur est propre à chacune, la conception des choses l’est aussi. Si votre choix est d’allaiter au sein, conditionnez vous! Dites vous que vous allez y arriver, qu’il n’y a pas de raison.

Je ne vais pas non plus vous dire que tout s’est passé sans douleur, mais enfin rien d’insupportable selon moi. La première tétée a été la « découverte »… de sensations, de partage, d’émotions nouvelles… Celle-ci ne m’a nullement fait mal. Les suivantes l’ont été un peu plus ; je pense que la douleur était due au « conditionnement » des tétons à cette « nouvelle sensation ».

 Les tétées suivantes m’ont fait un peu mal au début, lors des 3-4 premières sucions. Là, on sert un peu les dents et puis ça passe.

Puis il y a la montée de lait, au bout du 2ème, 3ème jour. C’est surtout la qu’il faut agir. Mettre bébé au sein le plus possible. A la maternité j’avais bien aimé leur terme : « c’est le soir ou elle va faire la JAVA, elle va devenir folle! » bon Ella n’a pas fait sa « java » la nuit mais la journée! ( Elle est plutôt cool ma Poupée hein?!)

En tout cas, si je n’avais qu’un conseil à donner ça serait de mettre de l’huile, de la crème ou ce que vous voulez mais continuez à hydrater votre peau même après la naissance de bébé  parce que c’est à ce moment là aussi qu’il y a un risque de vergetures.

Ella a tout de suite bien prit le sein ce qui m’a quand même bien aidé aussi. Les crevasses peuvent apparaître si le bébé ne prend pas bien le sein. Dans ce cas c’est peut-être la position qui n’est pas la bonne.

Voici les positions les plus courantes pour l’allaitement maternel :

position-allaitement2-71665853

Je pense qu’il faut réellement être bien entouré pour les débuts de l’allaitement et bien conseillé. Il peut s’agir d’un rien du tout pour que ce geste que vous allez répéter plusieurs fois par jours pendant les semaines, les mois ou années à venir devienne un vrai bonheur. Il ne faut pas hésiter à poser reposer des questions. L’équipe médicale est là pour ça! J’ai eu une super équipe médicale et une super sage-femme, je ne les remercierai jamais assez de m’avoir accompagné pour notre début d’aventure lactée.

Mon allaitement maternel s’est fait tout en douceur, tout naturellement… pour mon plus grand bonheur et celui de ma toute petite. Au bout de 16 mois maintenant notre aventure est toujours bien présente, bien que nous sommes sur la toute fin. Je pense que d’ici quelques petites semaines le sevrage sera totalement réaliser.

 allaitement maternel

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Notre aventure lactée // nos débuts… et puis 16 mois.

  1. C’est super de pouvoir allaiter. Je n’ai pu le faire que pendant 2 mois car, comme Eva et née avec 3 semaines d’avance, elle n’était pas assez forte pour prendre le sein. Mais j’ai néanmoins vécu un grand bonheur avec de magnifiques sensations autant pour moi que pour elle. Et je pense du coup que c’est en grande partie pour cette raison que nous sommes aussi fusion elle. Elle a toujours besoin de gros câlins de sa maman alors qu’elle en demande beaucoup moins du côté de son père.

    1. L’essentiel est de suivre ses propres choix, convictions et instincts quels qu’ils soient.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.